Oignons (Hallux Valgus)

En quoi consiste-t-il?

L’oignon est une déviation et une inflammation de la jointure métatarso-phalangienne (MTP) du gros orteil. La capsule de la jointure est subluxer, épaissit et agrandit, le cartilage de cette jointure devient également endommage. Il y a trois degrés d’oignons: léger, modérer et sévère. Les oignons ne sont pas une condition héréditaire, cependant la tendance à l’hyperpronation, ce qui cause l’oignon, est une composante héréditaire.

Quels en sont les symptômes?

Les patients se plaignent d’une douleur dans la jointure MTP accompagnée d’une déformation du gros orteil. Dans la plupart des cas,  ils sont seulement capables de porter des souliers très larges.

Qu’est ce qui les cause?

Une pression prolongée contre la partie médiale de la première jointure MTP peut entraîner l’épaississement de la capsule médiale et de la bourse, se transformant ainsi en un cas sévère de déformation en valgus du gros orteil. L’hyperpronation peut faire en sorte que la phase de propulsion débute avec l’aspect médial des phalanges du gros orteil au lieu de débuter par la surface plantaire. En conséquence, cette force à l’intérieur de la jointure applique une pression extérieure et étire la capsule de la jointure. Ce déchirement et étirement  ajouté à l’usure ainsi qu’au déchirement du cartilage cause la douleur ressentie.

Comment est-ce traité?

Puisque le problème est l’hyperpronation, des orthèses devraient être prescrites. Une rémission lente étendue sur plusieurs mois sera à prévoir avec ce diagnostic. Les orthèses ne causeront en aucun cas la régression des déformations physiques, mais aidera simplement à l’arrêt de la progression des oignons et définitivement à réduire la douleur. Il est important de savoir que les cas sévères nécessitant une opération médicale peuvent être corrigés, cependant les oignons se développeront de nouveau à moins que la base du problème de la pronation excessive soit corrigée. Le port d’orthèse est donc nécessaire puisque c’est la seule solution contre l’hyperpronation.