Orteils en marteaux

En quoi consiste-t-il?

Un orteil marteau est une courbature de l’articulation interphalangienne proximale (habituellement diagnostiqué sur le deuxième orteil, mais quelques fois observé au niveau du troisième). Cette problématique peut s’étirer vers l’articulation métatarso-phalangienne, l’articulation interphalangienne proximale, et distale.

Quels en sont les symptômes?

Le patient peut ressentir une pression contre le soulier et sous la tête des métatarses, particulièrement sous le deuxième orteil. Cela est souvent causé par une pression rétrograde sur le gros orteil. Une douleur au-dessus de l’articulation interphalangienne proximale de l’orteil marteau se développe généralement après l’apparition de corps et callosités. Lorsque cette problématique survient, le port d’un soulier régulier devient douloureux. 

Qu’est ce qui la cause?

Les orteils marteaux peuvent se développer suite au port d’un soulier mal ajusté ou à l’affaissement de la tête du métatarse se qui conséquemment crée une pression sur le tendon fléchisseur.  (Le regroupement des fléchisseurs est le groupe de muscles parcourant la surface plantaire.) Cette pression amène la phalange proximale à rester en dorsiflexion, l’orteil devient par la suite  »martelé ». Il y a également d’autres causes à ce problème comme le diabète, l’arthrite, des maladies neuromusculaires, la polio et certains traumatismes.

Comment est-ce traité?

La première étape est d’appliquer une pression sur la surface plantaire de la tête des métatarses et évaluer si l’orteil se redresse d’elle-même. Si cela fonctionne, une orthèse devrait corriger le problème, plus exactement avec un coussin métatarsien.  Au contraire, si la première étape s’avère sans succès, cela indique que la courbure dans la capsule et dans les ligaments de la jointure MTP s’est calcifiée et une opération médicale est requise. Les orthèses seront aussi requises après l’opération.